Bye bye l’Yonne

Hier, nous écrivions un article dédié à une maquilleuse de choc qui reçoit des appels du pied parisiens… et qui risque de nous quitter à la faveur des propositions qui lui sont faites. Certes, elle n’a pas de diplôme en esthétique mais, à 23 ans, elle a du talent et pourrait devenir un atout maître pour un établissement icaunais.

Aujourd’hui, on vous parle de la même dans un autre secteur d’activité… Il s’agit d’une demoiselle de 20 ans parfois chocolatée, parfois acidulée que nos pâtissiers icaunais vont laisser filer au bénéfice d’établissements prêts à investir sur notre Artiste en gâteaux fruités et autres desserts travaillés à l’or brun en lui signant un contrat d’apprentissage CAP connexe Chocolatier confiseur.

Elle a évidemment beaucoup à apprendre du fait de son âge, de sa qualité d’apprentie. Mais connaissez-vous beaucoup d’élèves bénéficiant d’une recommandation appuyée de Jean-Michel Lorain, acceptée chez Ferrandi et dont le travail est qualifié d’excellent par ses enseignants.

Une vraie contrainte : elle est juste passionnée et travaille en conséquence. Enfin, faites goûter ses gâteaux à l’aveugle et recueillez les avis ! Des Camille ou Hava, l’Yonne en fait naître, mais un département fort sait faire grandir ses Artistes au lieu de les laisser enrichir d’autres territoires…

Alors Amis pâtissiers, s’il vous plaît, ne laisser pas Camille sucrer des palais lointains.