Effervescence totale pour le crémant de Bourgogne !

L’âge de la maturité. Quarante ans. C’est ce que vient de commémorer la fameuse appellation qui identifie l’un des plus célèbres vins effervescents de France : le crémant de Bourgogne. Cet anniversaire, dignement célébré au beau milieu des toiles de maîtres que recense le Musée des Beaux-Arts de Dijon, restera à jamais gravé dans les esprits de ces épicuriens invités à déguster le précieux liquide dans l’enceinte du Palais Ducal.

Produit à plus de 20 millions de cols chaque année, le nectar à la couleur dorée méritait bien de tels honneurs. Ceux que lui ont rendus les responsables de l’Union des Producteurs et Elaborateurs bourguignons.

Le rendez-vous réunissait le Tout Dijon de la culture, de l’économie, du sport et de la politique. Il se nommait : « l’incroyable initiation ». Logique, car il n’y avait pas la place pour l’à peu près dans cette démarche initiatique de bon aloi, faite de dégustations multiples et de commentaires avisés.

D’autant plus que l’un des maîtres de cérémonie n’était autre que l’ancien homme fort de la Région au plan politique, le journaliste/écrivain Jean-François BAZIN. Ce dernier, toujours en verve, devait dans un long préambule oratoire poser les jalons de cet anniversaire insolite. Remontant aux sources du pétillant breuvage (1820/1830), l’homme de lettres devait retracer les origines de ce vin que l’on appelait autrefois le mousseux et qui ne faisait guère le poids face à son rival de toujours, l’insolent champagne !

Son livre, « Deux siècles d’effervescence », est en soi un vibrant hommage à ces viticulteurs besogneux qui ont su, au fil des ans, améliorer le produit afin que celui-ci s’inscrive désormais parmi les références immuables de la viticulture française. Le crémant de Bourgogne n’a rien à envier à son glorieux voisin. Ses diverses variantes se délectent avec passion. Sa renommée a su se déjouer des contraintes frontalières, à l’instar d’un beaujolais au Japon. Le crémant de Bourgogne est devenu une star incontournable de la vie nocturne et enflammée du continent asiatique jusqu’à Hong-Kong !

Des cuvées icaunaises à l’honneur…

Les invités de cet anniversaire auront remarqué et apprécié l’un des produits phare de cette sélection de prestige conçue par le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB) : le crémant blanc de noirs Pinot noir proposé par les caves BAILLY LAPIERRE. Il y eut aussi la présentation officielle par les viticulteurs d’IRANCY de la cuvée spéciale Grande Saint-Vincent tournante. Un vin que les 50 000 participants attendus les 30 et 31 janvier dans le village de l’Yonne pourront découvrir avec modération !