IRANCY, capitale vigneronne de la Bourgogne, le temps de la Saint-Vincent…

Des milliers de visiteurs participeront à la 72ème édition de la Saint-Vincent Tournante de Bourgogne. Celle-ci se déroulera les 30 et 31 janvier à IRANCY et dans les 65 lieux-dits qui composent cette jolie bourgade de la proche périphérie d’Auxerre ! Labellisée « Vignobles et Découvertes », cette manifestation représente un évènement considérable pour l’ensemble des professionnels de la viticulture, de l’hôtellerie/restauration, du tourisme ou des prestataires de loisirs du territoire. Depuis 1999, on ne l’avait pas revue dans l’Yonne. C’est donc une grande première dans ce vingt-et-unième siècle qui débute ! Honorée par deux fois à Chablis en 1976 et 1999, la fameuse manifestation vineuse régionale fait acte de reconnaissance en faveur du vignoble d’IRANCY et de son appellation. Les vignerons seront aux côtés de l’emblématique Confrérie des Chevaliers du Tastevin pour fêter comme il se doit le patron de leur filière. Plus de 300 bénévoles ont préparé ces deux jours de liesse qui devraient rester dans les mémoires.

Les visiteurs viendront en nombre…

Trente-quatre producteurs présenteront leurs vins lors de cette manifestation où les visiteurs auront l’opportunité de pouvoir les déguster librement. Les organisateurs annoncent la présence d’une bonne cinquantaine de crus locaux, uniques et différents. L’éventail des millésimes s’étalera sur plus d’une décennie et démontrera les capacités de garde et du potentiel qualitatif surprenant de ces vins. Sans oublier le style de chaque producteur et ses caractéristiques. Quant au choix du verre, il est important. La commission de sélection a jeté son dévolu sur le modèle « Carré de Luxe », conçu aux Verreries de Bourgogne. Original et design, ce récipient très précieux permettra d’affirmer les principaux critères de ces vins délicats. Signalons aussi la dégustation d’une agréable surprise : un crémant de Bourgogne vinifié pour cet évènement…

Un rouge pour deux cépages…

Le plus connu de ces deux cépages est issu du pinot noir traditionnel. Mais, l’ancestral « César » ou « Romain » perdure discrètement depuis la venue des légions au temps de la Gaule. Soit encore 10 % des bouteilles actuelles. C’est en 1932 que la première appellation, sous le nom de Bourgogne, a révélé ce vignoble. Il faudra patienter jusqu’en 1977 pour que l’appellation IRANCY voit enfin le jour avec son extension en 1991 aux communes de Vincelottes et Cravant. Quant à la maturité de ces vins, elle arrive entre 4 et 10 ans. Voire bien au-delà. Les rouges constituent l’essentiel de la production mais il ne faut pas oublier le rosé avec l’appellation régionale Bourgogne rosé et le crémant de Bourgogne. Le vignoble s’étend sur 170 ha. Il est entretenu par une quarantaine de producteurs (43). La production était de 7 300 hectolitres en 2014. Les origines du nom du village datent de l’an 861. La Saint-Vincent donnera l’occasion d’effectuer une plongée dans l’histoire et la mémoire de ce village typique. Grâce à Léon BIENVENU, historien et viticulteur et père de Serge, qui a concocté une magnifique exposition à découvrir absolument.

Il y aura aussi des visuels et des objets chargés d’histoire à découvrir. Et puis la décoration de 90 maisons du cœur de village. Sans oublier une trentaine de scènes et reconstitutions historiques. Toutes les infos se consultent sur le site www.irancy2016.fr. Quant au kit dégustation, il sera vendu 15 euros…

Le village d’Irancy vu par Marie-France Stavelot