Jeudi 20h30 au 24, rue des Champoulains à Auxerre

Le Fablab des Beaux Boulons ouvre ses portes au public. C’est l’occasion de venir voir par soi-même de quoi il s’agit. Au bout du couloir au premier étage, de la lumière, des voix. Et l’envie de s’approcher. D’autres curieux mais aussi des habitués sont déjà là. Dès l’entrée, Simon LAURENT, co-fondateur et chargé de communication accueille tout en répondant à une jeune femme : « Un fablab ? C’est un atelier partagé dans lequel on trouve tout l’outillage pour le bois, le métal, le plastique, l’électronique, l’informatique,… pour bricoler au sens large. On vient aussi pour les machines à commandes numériques et principalement les imprimantes 3D. Chacun vient avec ses besoins, ses connaissances ». Et de poursuivre : « La transmission se fait naturellement. Une manière particulière de partager est réinventée, au gré des rencontres et de la bonne entente. » Au fond de la pièce, deux trentenaires discutent en regardant des plans, au milieu d’outils, d’éléments électroniques disposés de façon aléatoire sur des bureaux. A priori l’un d’entre eux bloque sur… quelque chose de très technique.

Ceux qui savent se servir des équipements, transmettent aux autres…

Alors que beaucoup de personnes hésitent à venir, justement, par crainte de découvrir un univers de geeks inaccessible, tous sont surpris de la disponibilité des adhérents et surtout de la diversité des projets. A l’autre bout de la pièce, une imprimante 3D – une dizaine de réalisations a été fabriquée ici depuis l’ouverture – émet un ronronnement en diffusant les différentes couches de plastique. Une pièce commence à prendre forme…

« Les demandes viennent d’univers très variés, poursuit Simon LAURENT. Une jeune PME locale qui souhaite des emporte-pièces reprenant la forme de son logo, une dame qui a cassé le bouton de son four et qui sera imprimée en 3D pour le remplacer, ou un étudiant en école de commerce et son prototype d’un objet connecté,… ».

Le Fablab, lieu de vie et de partage

Créée en septembre 2014, l’association compte une quarantaine d’adhérents et va bientôt mettre en place des ateliers sérigraphie, loisirs créatifs et drones. La force des Fablab, on en compte environ 500 dans le monde, repose sur la communauté. « Ici, il n’y a pas de chef, c’est un lieu où des gens curieux rencontrent d’autres curieux, détaillent d’une même voix Simon et Mathias GUERRE, vice-président et membre du conseil d’administration. Une telle association possède un potentiel énorme et est utile dans une ville. Elle représente un magnifique lieu de rencontres, et il devient ce que les habitants en font. Nous ne sommes pas politisés mais très socialisés ». Pour s’intégrer dans le paysage local, le fablab collabore avec beaucoup d’associations locales, le Muséum d’Histoire Naturelle, des écoles et participe à des évènements comme le Catalpa Festival ou l’Open Bidouille Camp.

Les idées ne manquent pas. Les moyens, par contre, parfois un peu plus. Et les soutiens institutionnels se mettent en place lentement. Mais le printemps devrait être porteur de bonnes nouvelles. Et le Fablab va évoluer, se développer.

L’imprimante 3D a presque fini, désormais on distingue parfaitement… C’est une tête de Batman, réalisée par un fan certainement. Les visiteurs repartent ravis. Dorénavant, ils savent que le fablab d’Auxerre est souvent pris en exemple, au plan national car c’est un des plus petits mais aussi l’un des rares à fonctionner de façon autonome.

L’Atelier des Beaux Boulons – quelques précisions

L’adresse : 24 rue des Champoulains – 89000 Auxerre.

Le site : http://beauxboulons.org
L’adresse mail : contact@beauxboulons.org

Cliquez sur les photos ci-dessous pour les agrandir !

Focus – Un fablab bientôt à Sens

D’ici quelques semaines, dès qu’ils obtiendront la confirmation d’un local prêté gracieusement, le Fablab de Sens verra le jour. L’idée de Pixelibur, c’est son nom, est née sous l’impulsion d’Adeline BLONDEAU, sa présidente et de Jean-Marc GUICHARD, vice-président, entourés pour l’heure de quelques personnes. Là aussi, c’est l’envie de partager des connaissances et des équipements qui guide l’association dans le nord du département.