Le RAV4 made in Europe

Toyota est certainement la marque japonaise la plus européenne, avec neuf usines en Europe, et avec YARIS, produit à 2,6 millions d’exemplaires en France depuis 2001, label « origine France » à la clé. En 1994, Toyota créait le RAV4. Ce véhicule que la marque a qualifié de « Fun Cruiser », est à l’origine des SUV (Sport Utility Vehicle) compacts. Après vingt ans de carrière et plus de 5 millions d’exemplaires, ce pionnier se réinvente une nouvelle fois en devenant hybride, une première pour ce segment, hors gamme premium (Lexus, BMW…).

Une évolution du Fun au FAMILY…

Durant sa longue carrière, le RAV4 a évolué vers un véhicule de plus en plus statutaire et familial. Sans renier son appartenance à la catégorie des SUV compactes, le RAV4 a grandi de 70 cm en vingt ans. L’arrivée d’une version hybride, accompagnée d’un restylage, complète la gamme par le haut. Ce RAV4 ne perd pas de coffre grâce à l’emplacement des batteries sous la banquette arrière. Il bénéficie d’une nouvelle chaîne de traction, hérité de sa cousine Lexus, qui doit permettre d’atténuer l’effet de moulinage de la transmission CVT. Une bonne chose pour exploiter les 197 Cv de l’ensemble. Les équipements disponibles et la présentation intérieure sont de très bon niveau.

Un segment, un hybride…

Avec l’arrivée dans les prochains jours de la nouvelle Prius, Toyota dispose d’une très large gamme d’hybrides : Yaris, Auris, Prius et Rav4. La concurrence met en avant des technologies similaires, ce qui tend à donner raison à Toyota pour son pari et parti pris depuis 1997.

Cliquez sur la première photo ci-dessous pour l’agrandir et glissez sur les suivantes avec les flèches de votre éventuel clavier.