La fiat 500 remet le constructeur en piste

Le constructeur italien vient de connaître des années difficiles mais pourtant extraordinaires à bien des égards. Proche de « l’oubli », le groupe Fiat a rebondi grâce à la très sensuelle Fiat 500. Ce modèle lui a permis de retrouver de l’audace. Tout d’abord en déclinant la 500 avec plus (le modèle C et X) ou moins (le modèle L) de réussite et en faisant l’acquisition de Chrysler au bord de la faillite. Mais en dehors de la 500 et de l’intégration de modèles américains sous badge italien – Dodge Journey en Fiat Freemont, par exemple – la marque est restée discrète en nouveautés.

Le segment low cost pour créer un nouveau best-seller ?

Étonnamment, le positionnement commercial « low cost » de la Tipo est à l’opposé de l’image qu’elle dégage. Sa ligne travaillée donne une impression de sérieux. Le groupe Fiat a utilisé sa  nouvelle plateforme inaugurée avec la 500 X et la Jeep Renegade, ce qui devrait augurer d’un comportement sain. L’intérieur est, eu égard au 12.490 euros du tarif de base, bien réalisé et bien équipé (climatisation, rétro et vitres avants électriques, centralisation…). Ce modèle 4 portes, avant l’arrivée prochaine du modèle 5 portes et du break, dispose du plus grand coffre de la catégorie. L’offre moteur est contenue entre 95 chevaux (essence et diesel) et 120 chevaux (uniquement diesel).

Un retour remarqué

Il y a 20 ans, la Fiat Tipo s’était vendue à deux millions d’exemplaires. La nouvelle Tipo a quant à elle déjà reçu le prix Autobest 2016 (vote établi par 26 journalistes européens). Elle devrait devenir bientôt un modèle incontournable pour la firme italienne.