L’âme des Poyaudins

Quand le Festival de Cosne sur Loire inscrit le film de Sophie Reine en compétition, la réalisatrice  de ce premier long métrage vient à la rencontre d’un public gourmand de Cigarettes et Chocolat chaud.

Au lendemain de la présentation du film, Sophie en profite pour faire une pause à Toucy. Elle y séjourne brièvement et se ressource auprès de sa famille de cœur, de Dames et Messieurs Patar qui appartiennent à sa vie.

En clin d’œil, Sophie a prélevé le prénom  de quelques toucycois pour les faire porter aux acteurs clefs ; d’autres apparaissent dans le film car c’est aussi leur histoire et leur vie qu’elle raconte.

Ces failles qui font notre richesse

En avant-première, le public de Cosne sur Loire découvre Denis Patar dans une cascade de rires tant le bonhomme vit dans un univers  non conformiste, dans une logique incompatible avec les bases d’une éducation normée. Alors, quand Séverine, l’assistante sociale, vient remettre de l’ordre dans cette famille déstructurée, elle trébuche sur ses propres fêlures. De son côté, la famille Patar est ébranlée par un système qui veut la contraindre à des règles. Des vies se dévoilent à l’écran avec beaucoup de pudeur et de poésie.

Acteurs, spectateurs, réalisatrice, on est tous des Patar

Pour servir le film, des acteurs imprégnés. Ce sont donc de nombreuses scènes tournées en une prise avec une émotion et une force qui dépassent le scénario. Lorsque Sophie Reine accueille Yonne Media Magazine à Toucy, elle ne sait pas encore que Cigarettes et Chocolat Chaud va remporter le Festival de Cosnes et qu’Eloïse DUGAS va se voir attribuer le prix d’interprétation.

Les yeux brillants, Sophie nous explique combien ce long métrage lui échappe tant les acteurs, la scrypte, la productrice et les nombreux intervenants  l’ont porté au-delà de ce qu’elle pouvait en attendre. Nombreuses sont les anecdotes, les coups de chance, les cadeaux comme  l’interprétation de Franck Gastambicle allias Pierrot ou l’accord des ayants-droits de David Bowie décédé pendant le montage. Des cadeaux, mais aussi une excellente ambiance pendant sept semaines de tournage qui devait raconter 25 ans d’amitiés, de proximité, de ces petits accrocs qui ouvrent de jolies portes.

Une belle idée de sortie pendant les vacances de fin d’année

Sur les écrans partir du 14 décembre 2016, cette comédie familiale raconte notre histoire car d’évidence, nous sommes tous des Patar. Un film à voir en famille. Malgré l’heure tardive, petite Lou âgée de 2,5 ans ne s’est pas endormie. De retour à la maison, elle nous raconte un film souriant qui ressemble à celui que nous avons vu en avant-première aux portes de l’Yonne.

Sous l’impulsion de son directeur, l’association Présence Verte est partenaire de Yonne Média Magazine depuis la première heure. Alors quand Pierre Hipeau nous propose de rencontrer Sophie Reine, on se laisse faire et l’on prend plaisir à partager notre regard sur le film, notre moment à Toucy.

Sortie intergalactique le 14 décembre 2016