Le 1er dossier de  Stéphane Bourdier sur le magazine N° 5 est consacré aux libraires icaunais,
prenons le temps de le découvrir pas à pas au fil de ce week-end de trois jours.

Un week-end consacré aux libraires icaunais

« Le chiffre d’affaires des librairies est un fichu baromètre pour la société. », écrivait Denis Guedj en 1998 dans Le théorème du perroquet. À en croire l’universitaire, les Français se porteraient donc plutôt bien. Du moins leurs libraires. Selon l’Observatoire de la librairie, le marché du livre a connu une progression de 1,5% en 2015 après cinq années de baisse consécutives. Parmi les différents acteurs du secteur, les librairies indépendantes enregistrent, depuis quelques années, une augmentation quasi constante de leur chiffre d’affaires, encore confirmée l’an dernier (+ 2,7%). Si la tendance leurs semble plutôt favorable, il n’en reste pas moins qu’elles subissent de plein fouet la concurrence directe des géants d’internet (20% des ventes) — Amazone en tête, des grandes surfaces et des enseignes spécialisées dans la vente de biens culturels.

Dans l’Yonne, qui compte moins d’une dizaine de librairies généralistes indépendantes, ces acteurs militants – défenseurs d’une certaine idée de « l’exception culturelle » à la française – participent à l’attractivité de leur territoire, s’investissant avec ferveur, tout en s’adaptant aux nouvelles habitudes de consommation. Car avec l’apparition du livre numérique, il leurs était promis le même avenir qu’aux disquaires, le bon vieux bouquin rejoignant le Panthéon des produits culturels aux côtés de la cassette audio et de la VHS. Force est de constater qu’en ne représentant que 2 % des ventes, la version dématérialisée du livre n’est pas prête d’entamer l’enthousiasme de nos libraires icaunais.

À Auxerre, Grégoire Courtois s’apprête à donner une nouvelle dimension à la librairie Obliques qu’il dirige depuis cinq ans. Depuis quelques mois, Plume & Images à Tonnerre a retrouvé un nouveau souffle avec l’arrivée d’un jeune libraire de 27 ans. Quant à Jean-François Faure, à Toucy, il maintient avec passion, depuis 20 ans, l’activité d’une librairie en milieu rural.

A venir ces prochaines heures, nos rencontres avec trois commerçants attachants et engagés.