Vous avez pour projet de bâtir votre future habitation et prévoyez de faire appel à des artisans dans le domaine du bâtiment ? Quelle bonne heureuse idée ! Cependant, avant de commencer, il est nécessaire, voire même obligatoire, de prendre quelques précautions et de se prémunir contre les risques et ce afin d’éviter tout désagrément qui pourrait transformer le rêve en cauchemars. Ainsi l’assurance dommages-ouvrage, en plus d’être obligatoire, présente bien des avantages. 

Quel est le rôle de l’assurance dommages-ouvrage ?

Ce type d’assurance vous couvre pour tout défaut dans la fabrication, défauts imputables aux professionnels du bâtiment. Que ce soit dans la conception mais aussi le dol ou les vices cachés, toutes ces erreurs qui pourraient mettre à défaut la viabilité et la solidité de la structure ou encore empêcher ou restreindre l’utilisation prévue du bâtiment. Fissures sur les murs ou encore les façades, défaut dans la performance énergétique ou encore toitures endommagées et menaçant de s’effondrer sont ainsi couvertes. C’est donc dire si l’assurance dommages-ouvrage est de taille à vous permettre de souffler.

La souscription à l’assurance

L’assurance dommages-ouvrage peut-être souscrite auprès d’un agent d’assurance ou encore d’un courtier en assurances. Mais attention, mieux vaut, comme pour tout type d’assurance, commencer par faire un comparatif afin de trouver la meilleure assurance. Les prix peuvent, en effet, être très différents d’une compagnie d’assurance à une autre. En tous les cas la souscription doit avoir été faite avant le début des travaux et est obligatoire. Il est donc essentiel de ne pas oublier de la souscrire à temps, vu, en plus l’importance de cette couverture.

La couverture

L’assurance dommages-ouvrage prend effet dès la fin des travaux, après la fin de la garantie du parfait achèvement des travaux. Et cette couverture dure dix ans, on parle d’une période décennale. C’est la raison pour laquelle vous entendrez souvent parler d’assurance décennale pour nommer ce type d’assurance.