Petits problèmes ou épreuves douloureuses de la vie. Cauchemars, anxiété. L’hypnose enfant Toulouse peut réellement aider votre enfant à résoudre ses difficultés et aller mieux. Découvrons ensemble cette pratique dans cet article.

Quand on aborde l’hypnose, c’est celle du spectacle qui nous vient directement à l’esprit. Celle où l’hypnotiseur réussit à endormir une salle entière en un claquement de doigts . Cependant, l’hypnose thérapeutique n’a rien à voir avec un tour de magie. Elle nous permet d’accéder à la liberté et nous permet de guérir des blessures psychiques ancrées en nous. Les enfants sont d’excellents candidats à l’hypnose!

Qu’est-ce que l’hypnose enfant Toulouse ? 

C’est une technique qui permet d’atteindre un état de conscience modifié. On peut soigner une douleur, une addiction, une souffrance. Elle met en « veille » la volonté de l’enfant pour éveiller toute sa conscience. Sa perception s’élargit, il est alors possible pour l’enfant de modifier la perception de son problème et d’envisager des solutions.

A partir de quel âge peut-on pratiquer l’hypnose enfant Toulouse ? 

Avant 2 ans : Il existe de nombreux outils de distractions pour examiner un enfant en bas age ou réaliser un acte médical. A cet age l’enfant est très sensible à son environnement sensoriel. Le toucher, bercer va l’apaiser. A cette age l’hypnose s’utilise avec parcimonie.

Apres 5 ans . C’est l’age idéal, il est facile de communiquer avec lui. Son imagination est sans limite ! Et offre de nombreuses possibilités à l’hypnothérapeute.

Apres 15 ans. Les possibilités sont nombreuses à condition que l’adolescent soit participatif et soit ouvert au dialogue.

Comment se passe une séance d’hypnose enfant Toulouse ? 

Une séance dure environ cinquante minutes mais est généralement plus courte avec les enfants. Pour la première séance l’hypnothérapeute s’entretient avec les parents afin de connaitre le ou les problèmes dont l’enfant souffre. La séance se déroule sans les parents. Il est assis sur une chaise ou un fauteuil. On l’invite simplement à fermer les yeux et laisser venir les images qu’il a en tête ou de se concentrer sur sa respiration. Lors de la séance le thérapeute choisit des suggestions adaptées aux centes d’intérêt de l’enfant.