Beaucoup de professions du secteur de la santé connaissent actuellement un déficit de professionnels sur le territoire français. En matière de soins oculaires, on estime qu’environ 11 000 opticiens lunetiers exercent leur métier dans l’Hexagone. Ils sont répartis entre 8000 points de vente disséminés dans toutes les régions, notamment dans les grands centres urbains. Le cœur du travail d’un opticien est de répondre à la prescription adressée par le médecin ophtalmologiste au patient. Il détermine ensuite si celui-ci a besoin de lunettes ou de lentilles, et se charge de la réalisation pratique de ces accessoires de correction de la vue. À Paris, différentes écoles permettent de s’orienter vers cette profession.

Les écoles à Paris pour devenir opticien lunetier

Il est possible de s’orienter dès le lycée vers le métier d’opticien, via le Baccalauréat Professionnel Optique Lunetterie. Celui-ci est en effet proposé dans certains lycées parisiens. Toutefois, ce niveau de diplôme ne permet pas de s’installer à son compte. Voilà pourquoi suivre un cursus dans une école post bac pour devenir opticien lunetier à Paris constitue la meilleure formation vers le métier d’opticien lunetier. Sanctionnée par un niveau bac + 2, cette formation peut être réalisée en alternance et être intégrée après une prépa optique. En outre, elle ouvre le droit de se mettre à son compte.

Les autres possibilités de formation au métier d’opticien lunetier à Paris

Pour ceux qui n’auraient pas été accepté dans l’école de leur choix, il est possible d’effectuer une année de préparation afin de retenter sa chance l’année d’après. Il s’agit du Diplôme Universitaire (DU) d’Optique Physiologique et Optométrie, qui est proposé par plusieurs établissements universitaires en région parisienne, dont l’université Paris-Sud. Il existe également dans la capitale d’autres voies alternatives permettant de s’orienter vers les métiers de l’optique lunetterie. Par exemple, l’Université Paris-Sud propose une Licence Professionnelle Sciences de la Vision, sanctionnée d’un niveau bac +3 à la sortie.