Maladie neurologique héréditaire, le TDAH est un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, les enfants et les adolescents sont les plus concernés par ce problème de santé. On différencie 3 catégories de symptômes qui caractérisent les personnes atteintes de TDAH : Les troubles d’inattention, les troubles d’hyperactivité et les troubles d’impulsivité.

A Toulouse comme dans beaucoup d’autres grandes villes françaises, on retrouve des associations spécialisées dans le TDAH pour aider les parents dont les enfants présentent les symptômes du TDAH. Aujourd’hui, Yonne Média revient sur le TDAH Toulouse pour comprendre un peu mieux cette maladie qui touche les petits comme les grands.

Comment se manifeste le TDAH ?

Le TDAH se manifeste tout d’abord par un trouble de l’impulsivité :

  • l’enfant coupe la parole avant qu’une phrase soit finie et répond avant la fin des questions que vous lui posez.
  • Il change souvent d’activité et ne respecte pas les ordres

et peut également se manifester par le déficit de l’attention avec :

  • Un manque d’organisation
  • L’enfant est distrait très facilement et a du mal à se concentrer sur un objectif précis

Les enfants atteints de TDAH ont souvent du mal à se faire des amis, à maintenir leurs émotions stables et à coopérer de manière générale. L’interaction sociale est moins évidente et moins naturelle que pour une personne lambda. Très souvent, les enfants TDAH passent très souvent pour des enfants mal élevés alors que leur comportement relève d’une incapacité psychosociale d’origine neurologique.

Que faire pour aider votre enfant ?

Le TDAH Toulouse nécessite une prise en charge adaptée de l’enfant ou de l’adolescent. Il existe un nombre varié de solutions permettant à votre enfant de se sentir mieux et plus écoutés. On peut évoquer entre autres :

  • Les thérapies individuelles ou groupées avec par exemple le théâtre thérapeutique qui permet aux enfants de s’exprimer et d’essayer de canaliser leur attention dans une activité ludique.
  • Les séances de psychomotricité, elles vont permettent de travailler certains mécanismes de contrôle du comportement et sont bénéfiques à court et long terme.
  • L’hypnose avec un travail sur l’hypnose conversationnelle pour inviter le patient à s’exprimer sur ses propres difficultés.

On vous laisse découvrir cette vidéo explicative pour aller un peu plus loin sur les maladies DYS : https://www.youtube.com/watch?v=7jaeNhjz2rQ

Retrouvez également notre article sur l’énurésie enfant toulouse